Sans mauvais jeu de mots.

Sans mauvais jeu de mots.

9 avril 2016 3 Par Stéphanie Binon

Stage de troisième année en école de communication.

Réunion de rédaction au service des Sports du journal La Dernière Heure/Les Sports.

Distribution des sujets et des reportages par le chef de rédac.

Lui:

Stef!? Un reportage sur le championnat de Belgique de Tennis en fauteuil roulant, ça te dit?

Moi:

Evidemment!

C’est une super opportunité de parler du handisport dans les pages du journal. Je suis ravie.

Moi:

C’est où?

Lui:

A Marche-en-Famenne. Voilà l’itinéraire, mets-toi en route et fais-moi un papier pour lundi.

Moi:

Ok. Pas de souci.

Je regarde vite fait et constate que pour arriver au lieu de la compétition, je dois suivre les indications suivantes:

Je redresse la tête et regarde le rédac chef en souriant.

Moi:

C’est une blague la route que je dois prendre?

Lui:

Ben non, pourquoi?!

Moi:

Heu! Non! Rien… Pour rien…