Mon cerveau commande, mes mains essaient de faire.

Mon cerveau commande, mes mains essaient de faire.

19 janvier 2016 9 Par Stéphanie Binon

Il y a, au quotidien, tout un tas de choses que mes mains et mes doigts en particulier – tétraplégie oblige – refusent de faire correctement ou du moins rapidement. Et souvent, ça m’énerve au plus haut point.

Ce sont des trucs tout bêtes, que vous, vous faites en 2 secondes, sans réfléchir, mais qui pour moi, demande de la patience, de la précision. Et vous n’êtes pas sans savoir que ce ne sont pas mes principales qualités…

Voici quelques exemples.

Quand je branche un câble sur mon téléphone, c’est un peu comme si j’étais en train de sertir une bague d’un diamant hors de prix! L’œil est vif, la concentration est à son maximum, la langue sortie, signe qui ne trompe pas sur l’importance et la difficulté de la tâche! Et encore, ici, le truc qu’il faut insérer est relativement grand. Certaines autres marques et fiches étaient plus compliquées à brancher avant celle-ci.
mains portable handinary storiesMême combat pour la tablette, la liseuse, le disque dur externe etc.

Sélectionner un texte pour le copier-coller. Vous voyez le clic gauche que vous faites, tout en faisant glisser la roulette en même temps, pour prendre l’ensemble du texte voulu en une seule fois. Dans mon cas, tu peux être certain que quand, joyeusement, j’arrive au bout du pavé à sélectionner, un de mes doigts lâche! Et il faut que je recommence encore et encore! Oui, je sais, les raccourcis clavier, bla bla bla. Mais si tu ne veux pas toute la page mais un extrait et bien les raccourcis clavier, ils ne t’aident pas… Rien que là, pour mettre mon bla bla bla en italique, et bien, j’ai sué!

Comment je fais pour écrire au clavier d’ailleurs?
Sous le vent, je faisais la dictée a hein logique ciel qui vomissait mes maux sur laid cran et je passais déserteur à répandre les taxes pour que ce soir con et répréhensible.
Je dis: Avant, je dictais à un logiciel mes mots qui les écrivait sur l’écran et je passais des heures à reprendre le texte pour que ce soit compréhensible! L’horreur! J’ai trouvé la méthode simple, pas chère et très rapide. J’utilise un porte-mines. Ceci donc:

mains clavier handinary stories

 

Mettre le dentifrice sur la brosse à dents. Simple, oui, alors, je pose la brosse sur le lavabo, j’approche avec le tube de dentifrice que je tiens avec mes deux mains et… Et… Et, elle se retourne bien sûr et j’en mets partout! Rouhhhhhh! Du coup, je me mets le dentifrice directement dans la bouche, c’est bon, pour ça, j’ai abandonné!

Répondre au téléphone. Je le prends à deux mains, il faut faire vite et bien, croyez-moi, ce n’est pas incassable, j’en sais quelque chose. Et une fois qu’il est posé à plat dans le creux de ma main, je le porte à mon oreille. Et donc collé à ma joue. Et il se passe quoi, avec ces supers téléphones tactiles?! Ca raccroche, une fois sur trois au moins…

Dégainer ma carte de banque. Je le fais souvent, j’avoue. Et heureusement, et/ou malheureusement, ça me prend un certain temps. Heureusement, car parfois, ça m’évite de faire trop d’achats et malheureusement, car dans l’excitation et la pression du moment, je galère et fini par piquer une petite crise. Dans ce cas, pour parer au plus pressé, j’utilise mes dents! Il faut ce qu’il faut! Il arrive que ma pulsion soit bien plus forte que mes doigts!

mains carte 2 handinary stories

 

mains carte 1 handinary stories

 

Ouvrir une bouteille d’eau. Ou toute autre boisson. Je le fais en coinçant le bouchon entre deux doigts et généralement, j’y arrive. Sauf sur certaines bouteilles où le bouchon est trop scellé et là, je dois utiliser mon couteau (que je vous montrerai après) et passer des plombes à découper toutes les petites attaches en plastiques qui tiennent le bouchon. Vous croyez que je reste calme? Ça dépend de ma soif…

mains bouchons handinary stories

Et voilà mon couteau. Si le pain reste en place, tout va bien, sinon, mêmes conséquences que pour tout le reste, j’en ai bien peur…

mains couteaux handinary storiesEn parlant de ce couteau, il est le seul et unique adapté qu’il me reste, il est précieux. Les autres sont morts fondus ou cassés… Si celui-ci disparaît, retour à l’âge de pierre…

Manger des M&M’s. J’adore ces petits trucs, ceux avec la cacahuète dedans. J’en mange presque tous les jours. Et pourtant, quelle galère pour les attraper! Je dois les coincer entre mes doigts que je ne peux pas serrer. Du coup, si je suis dans le canapé – avec une personne, visiblement pas toujours bien intentionnée – et que, avant d’arriver à ma bouche, mes doigts lâchent le précieux bonbon, et bien, il finit dans la bouche d’un autre!!! C’est horrible! Du coup, je les bouffe par poignées dans le creux de la main!

mains chocolat handinary stories

mains chocolat 2 handinary storiesQuoi? Ah oui, pas de doigts, pas chocolat… CQFD!

Et si je dois signer pour une livraison. Et bien, la plupart du temps, le livreur le fait pour moi, car ça ne change pas grand chose vu que je ne signe jamais deux fois de la même manière. Peut-être même, qu’avec un peu d’entraînement, mon bouledogue pourrait signer à ma place…

Il y en a encore des tas de petites choses comme celles-là et, si ça vous plaît, j’en referai d’autres des billets du même genre. Promis.