sticker-dressing

Dans la série: « j’ai testé pour vous » je vous présente mon, enfin, notre dressing.

Pas son contenu – vous n’y trouveriez presque que des jeans, des sweats, des gros pulls et des écharpes – mais plutôt la manière dont nous avons agencé celui-ci.

Quand j’étais étudiante, j’avais pour ranger mes vêtements, des étagères en bois premier prix avec des lattes et des trous au milieu. Comme là, à droite, vous voyez?
Pas mal pour le nombre d’étages auxquels je pouvais accéder mais peu pratique à l’usage. C’était vite le bazar et surtout tout finissait par se casser la gueule figure très régulièrement.
J’ai quand même, par souci d’économies, gardé ce système de très nombreuses années. Nous avions même racheté quelques-unes de ces fameuses étagères quand mon homme et moi nous sommes installés ensemble. On avait une pièce rien que pour elles. Le grand luxe…

Ensuite, j’ai grandi un peu et je suis arrivée dans une maison où la moitié du dressing était déjà installée. Un mur avec plusieurs planches très profondes et deux tringles. Une haute et une basse. Un portant chacun donc pas de jaloux. IMG_9529
C’était mieux mais pas suffisant pour nous deux. Nous avons donc monté un second mur en face du premier et installé des modules IKEA avec des étagères et une tringle. Niveau place et accessibilité, on était pas mal. Mais j’avais toujours des difficultés à garder mes affaires bien en place et la profondeur des planches ne m’aidait clairement pas.

Et puis, je ne suis pas une acharnée du rangement, donc sans portes et bien, ça se voyait! Photo preuve à l’appui…

Ensuite, je suis devenue adulte, responsable, mon homme aussi et il était grand temps de mettre le prix dans un dressing, un vrai de vrai.

Un dressing pratique, réfléchi, où on ne verrait plus mon désordre compulsif mais où il allait falloir trier régulièrement. Fini l’accumulation car bien que mieux agencé, ce dernier est un peu moins grand…

Nous avons choisi du IKEA toujours, les modules PAX.  Deux caissons armoire de deux mètres pour le module avec portes coulissantes et un caisson de 75cm pour le module avec portes battantes en miroir. Après, le plus compliqué c’est de bien remplir les modules. Pas pour les fringues – ça c’est facile – non, plutôt pour trouver ce qu’il nous fallait pour ranger toutes nos affaires avec ordre et surtout une bonne accessibilité pour moi et mon fauteuil. Et en ne payant pas non plus un coût digne des dressings « sur-mesures » des plus grandes stars…

Au final, et après quelques années de pratique, j’ai opté pour plus de vêtements sur cintres et des grands paniers-tiroirs à trous qui sortent complètement de l’armoire et dans lesquelles je vois bien ce que je range. Pour mon homme, les rangements du haut, pour moi, tout le bas. Dans l’armoire avec portes battantes, quelques paniers pour mes sous-vêtements et accessoires. Le reste, c’est l’espace de monsieur. Oui, il a autant, voire plus de fringues que moi, c’est exact.

Le tout en photos, pour une meilleure compréhension. Et moi, je suis RAVIE…

dressing Handinary Stories

 

dressing Handinary Stories

 

dressing Handinary Stories

 

dressing Handinary Stories

J’ai également dans une autre pièce, un autre rangement avec mes quelques paires de baskets et nos vestes mais là, ce n’est pas rangé donc c’est moins bien…

About The Author

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close