Quand on aime, on ne compte pas… les sacrifices

Quand on aime, on ne compte pas… les sacrifices

20 juillet 2015 6 Par Stéphanie Binon

Ou encore, 100% des gagnants ont tenté leur chance, comme disait l’autre.

J’ai tenté, j’ai gagné…

En regardant mes relevés de compte ce matin, oh surprise, me voilà débitée du montant total des places pour les phases finales de l’EURO 2016 que j’avais demandées pour offrir à mon amoureux pour ses 40 ans.

Au prix d’une place handicapée plus un accompagnant gratuit, je faisais une bonne affaire Hahaha.

Comment dire, je n’en demandais pas autant, une demi finale ok, une finale, bon on ne crache pas dessus mais, non, j’ai eu la chance scandaleuse d’être tirée au sort pour toutes mes demandes.

Il semblerait donc que j’accompagnerai, euh non, pardon, que mon homme m’accompagnera voir un quart de finale, les deux demi finales et la finale du Championnat d’Europe de foot en juillet de l’année prochaine.

Quelque chose me dit qu’il va m’aimer très très fort toute l’année qui vient. Il a intérêt!