(the Space Race. cnn.com)

Quand je serai grande, je serai…

Tétraplégique!

Non! Ben non! Jamais, petite, je ne me suis dit: « quand je serai grande, je serai tétraplégique« .

Bon, au pire, j’aurais choisi paraplégique très, mais alors, vraiment très bas, genre le paraplégique complètement autonome. Celui qui arrive à faire des trucs de fous avec son fauteuil, qui vit à 200 à l’heure, qui monte des marches à la force des bras, ou qui les descend pareil! Fingers in the nose

Encore mieux, j’aurais choisi l’option une jambe, ou plutôt seulement (je fais ce que je veux, je choisis), un bout de jambe en moins. Et je me serais fait faire une prothèse bionique pour courir super vite et défier les plus grands sur les pistes d’athlétisme!

Ou si vraiment, je devais y passer, j’aurais choisi tétraplégique, OK! Mais incomplet. Très incomplet, comme Grand Corps Malade, le célèbre slameur. Elle est hyper cool sa tétraplégie à lui, sans déconner. En tout cas, si on compare à la mienne, y a pas photo.

Bon, et en vrai alors?

En vérité. Je n’aurais choisi rien de tout cela, évidemment. Petite, je voulais devenir prof de gymnastique. Ou prof de sports. Ou kiné. J’hésitais…

Alors, pour cela, j’avais choisi l’option sports-études. Et, je faisais de la gymnastique olympique. Ma passion.

Jusqu’au jour où… Paf, le chien! Accident, hôpital, rééducation, changement de vie, de futur, prise de conscience…

Je suis passée du sport aux sciences économiques, parce qu’il fallait choisir, encore une fois. Avec le sourire? Pas vraiment.

Dans le monde des « bisounours », je serai…

Ma tête ayant du mal à se relier à mon nouveau corps, j’ai voulu devenir tout un tas de trucs impossibles.

  • Ingénieur du son. Avec mes doigts de tétra, face à la table de mixage, il a fallu me faire une raison.
  • Camerawoman, même combat.
  • Criminologue. Mais les scènes de crimes sont rarement accessibles en fauteuil roulant.
  • Profiler. Je crois que je regardais déjà trop la télévision.
  • Médecin. Mais là encore, mes mains posaient problème.
  • Avocate. Bon, ça, si j’avais un peu plus étudié, j’aurais peut-être pu… D’ailleurs, mon premier avocat, quand j’ai eu mon accident était tétra. C’était un très mauvais avocat par contre…

Tout cela, c’est bien beau mais finalement…

Puis, j’ai voulu faire de la télé, de la radio, de l’écriture, de la communication. Alors, j’ai étudié la « com« , multiplié les stages, travaillé dans ce domaine. Pour le monde de la mode, pour des associations, pour un organisme public lié au handicap. Ensuite, j’ai fait deux ou trois erreurs de parcours. Ce sont des choses qui arrivent. Je n’ai pas de regrets. Enfin, presque pas.

Et, aujourd’hui alors?

Aujourd’hui, je suis maman à plein-temps et blogueuse, certes c’est bien. Et, ça occupe.

Mais demain?

Demain, je fais quoi pour continuer à m’épanouir et gagner un peu ma vie? Pour tout vous dire, je ne sais pas encore. Vous avez des idées pour moi?

 

About The Author

14 Comments

  1. Je suis sûre que tu vas trouver…
    Je me cherchais encore il y a peu aussi tu sais. J’ai décidé de prendre un virage. Je suis certaine que tu vas trouver le tien. En plus tu tournes plus vite que moi avec ton fauteuil je suis sûre. Tu es pleine de talent. Et tu vas trouver…

  2. Une super nana déjà… Comme aujourd’hui 😉
    Apres, tu peux etre testeuse de voyage de reve !!! Pour un guide spécialisé dans l accessibilité!! Et moi je viens avec toi 😀 parce que pendant que tu ecriras tes articles, moi il faudra bien que je teste la plage et la piscine :-))))

  3. coach de vie 😉 Il parait que vu notre parcoure on est en soi un exemple.
    Dans mon activité j’ai souvent entendu « il y est bien arrivé lui, donc pourquoi pas moi »
    Ceci dit Je n’ai jamais trop su si je devais le prendre comme un compliment ou pas …

  4. Tu as encore plein de possibilités qui s’offrent à toi ! Le milieu de la com’ ne te convient plus ? Pourquoi ne pas envisager de reprendre des cours de droit si c’est quelque chose qui te branche ?

    • Merci :) La com a évolué plus vite que moi j’ai l’impression 😉
      Des cours, pourquoi pas? Il n’y a pas d’âge après tout… A creuser :)

  5. Je viens de vous découvrir au hasard d’un mail et parce que je suis sensible au handicap dans la vie quotidienne et à son insertion dans le monde professionnel.
    Vous semblez avoir de bonne idées et surtout un bon phrasé. J’aime votre humour décalé et votre autodérision.
    Pourquoi ne pas écrire un livre de nouvelles ensemble ? Cela me donnerait l’occasion de descendre dans le midi vous voir …j’adore écrire et échanger. Si cela vous intéresse, alors contactez-moi. Vous trouverez mes coordonnées mail et téléphone sur l’onglet contact de mon site : http://www.michele-turco.com

    En attendant votre réponse, je partage votre texte « quand je serai grande » sur ma page Facebook
    Bonne journée.
    Bien cordialement

    Michèle Turco

    • Bonjour,
      Ravie de lire votre message positif et encourageant.
      A votre question, je réponds évidemment pourquoi pas?!
      Je vous contacte rapidement.
      Merci pour le partage.
      A bientôt
      Stéphanie

  6. Bonjour Stéphanie
    Voix-off, avez vous testé ?
    Comme le célèbre Lorenzo Pancino (voix-off de l’émission un dîner presque parfait et coach en voix off)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close