hiver handinary stories

J’ai froid…

Je vous vois, vous vous dites que ce n’est pas un scoop, que c’est de saison, qu’il n’y a rien d’exceptionnel, que l’hiver est là et que donc c’est normal…

Oui! Mais non! Non, moi, je suis gelée, presque tout le temps… C’est horrible!

Pauvre « tétra » (tétraplégique) que je suis, le froid ou plutôt la sensation de froid est mon ennemie!
Et que le « tétra » qui n’a jamais froid lève la main! Ou les épaules, ou les yeux, si tu peux pas faire autrement! Alors?! Hein?! Ah! Ben non, il n’y a personne, pas un sourcil levé! Je vous le dis, et je l’affirme, le « tétra » a froid!

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je vous parle de mon rapport à la température, j’abordais un peu – beaucoup – le sujet l’an dernier dans cet article consacré au test de le handi-ski .

Cette fois, je vais vous brasser un portrait plus large de ces situations où pour le commun des mortels sauf moi (et mes amis tétras), il fait plutôt bon, la vie est belle, le T-Shirt ou le petit pull tendance qui déchire est de sortie, l’écharpe est restée au placard, les chaussettes ne sont qu’un accessoire pour ne pas puer des pieds et le chapeau sexy remplace facilement le bonnet, la capuche ou la cagoule. Alors que moi, moi, pour avoir la chance de vivre ça, il faut qu’un sacré nombre de critères soient réunis!
Je vais vous parler aussi de mes remèdes anti-froid, remèdes moyens puisque bien souvent inefficaces mais ce sont les seuls que j’ai trouvé pour résister! Résiste, prouve que tu existes, comme disait l’autre…

Situation une. L’été.

Est-ce que j’ai froid l’été alors que j’ai la chance de vivre dans le sud de la France où c’est vrai les températures atteignent facilement les 30° en journée?
Et bien oui, ça arrive et il ne faut pas grand-chose pour que mon corps oublie vite qu’en fait, il fait chaud et que c’est inutile de réclamer des manches ou une étole. La dite étole que j’ai toujours avec moi où que j’aille, cela va de soi! J’en ai une petite collection, de toutes formes et couleurs.
L’été, il n’y a rien à faire, ce foutu soleil tourne et si je ne tourne pas avec lui, et bien, rien que de me retrouver tout-à-coup légèrement à l’ombre peut faire chuter ma température corporelle… Alors imaginez ce que je vis quand je rentre dans un endroit climatisé. La clim c’est le mal incarné. Je me souviens de Las Vegas et ses casinos où j’ai mouru de froid, quand bien sur dehors, j’ai mouru de chaud… Que je suis chiante…

Situation deux. Le printemps.

Le printemps? C’est quoi? Ah oui, cette saison entre deux où il fait bon vivre, où on sort plus, où le soleil réchauffe les corps etc.
C’est vrai, si si, c’est vrai que depuis que j’habite ici, je troque un peu plus vite l’écharpe contre le foulard (gros et épais le foulard quand même) et que je mets le nez dehors plus par envie que par obligation.
Mais attention, gare aux passages nuageux, c’est pénible ça. Il faut me voir mettre, enlever, mettre, enlever, mettre, enlever, mettre, enlever, mettre, enlever mon foulard ou ma capuche au gré de l’ombre ou de la lumière.

Situation trois. L’automne, l’hiver.

Pour moi, c’est kif-kif. A ce niveau de température et d’humidité, je ne fais plus de différence… Arrivée à cette période de l’année, le froid est dans mon corps, incrusté dans mes os, le mal est profond. Même un exorciste ne pourrait rien pour moi!

C’est le moment où je commence à m’équiper des accessoires indispensables pour tenir bon, pour affronter les tout-petits degrés matinaux, les degrés certes un peu plus généreux de l’après-midi et cette foutue baisse des températures qui vient avec le soir et la position couchée. Parce qu’en plus oui, couchée, c’est pire. Mais oui, appelez-moi le boulet, je comprends…

Que je sois à l’intérieur ou à l’extérieur, ma tenue est clairement une tenue de combat. Les 22° dans la maison ou les 8° (ou plus ou moins) dehors, pour moi, dans mon ressenti, c’est très équivalent. Une fois que le froid s’insinue, de toute façon, je suis foutue, morte, dead…

Je n’ai pas trente-six solutions, je cumule. Je cumule les pulls, les doubles pulls, les triples pulls (jamais sans mes trois couches, c’est vital), les sous-pulls, les sous-vêtements de ski, les écharpes (dans la maison aussi bien entendu), les grosses chaussettes, les buffs ou tours de cou, la doudoune sans manche (appelée parachute par mon homme!), les capuches, les bonnets, bref, les vêtements habituels que je porte au quotidien.

Et puis il y a les autres solutions qui m’apportent un bien-être plus ou moins durable ou qui contribuent à détendre même si ce n’est qu’un court instant mon corps gelé. Le soleil derrière la vitre, le sèche-cheveux, les bouillottes, la couette (la plus épaisse possible), la couverture qu’il faut mettre en plus de la couette, le corps de mon amoureux, les gros câlins de ma fille…

Et le poêle à bois. Aaaaaaaaah le poêle! Le pied, le kiff, l’extase. Les autres en sueur, en slip et culotte et moi, bien, tellement bien…Et bien sûr, qui n’a pas fait installer de poêle dans sa nouvelle maison? Qui? Moi évidemment…

J’ai froid! Et pas qu’un peu!

About The Author

8 Comments

  1. Je me moque souvent (gentiment) d’une amie tétra qui dès début octobre sort les moonboots ! bon en même temps tu peux te la jouer Lara (Julie Christie) dans docteur Jivago (y’a plus moche!)

    • y a plus moche c’est vrai :)
      Je me suis achetée cette année ces fameuses bottes moches avec du faux mouton dedans, chaudes mais chaudes, han trop bien 😀

  2. LE handi-ski s’il te plaît et… de toute façon.

  3. Tout pareil pour moi 😉
    Sauf que l’étole de « saison chaude » devient un chèche, que ma chérie m’accuse (à tort bien sûr) de porter uniquement par coquetterie pour cacher ma « proéminence abdominale »…
    Sinon, dans notre nouvelle maison, j’ai un refuge autre que sous la couette, juste à côté du poêle à granulés de bois que les anciens propriétaires ont eu la bonne idée d’installer. Je le recommande pour les économies d’énergie et le design..

    • comme je te comprends 😀

      • Bon Stéphanie, c’est parti, je te conseille vraiment de t’asseoir ; ah oui pardon, c’est vrai, tu refuses de faire un effort pour faire autre chose que de t’asseoir… Bref, reste assise, ton monde va s’effondrer (et probablement ton compte bancaire aussi) ; et les autres, vous devriez en faire tout autant, parce que à mon avis vous allez pas détester mon idée !

        Vous connaissez les motards ? Vous savez ces tarés qui imitent nos fauteuils roulants, mais qui refusent d’avoir plus de deux-roues ; et veulent un gros moteur thermique qui fait beaucoup de bruit ? Ils ont un point commun avec nous, quand ils vont vite en hiver, ils ont froid !

        Des accessoiristes pour moto ont pensé à eux, en créant des habits chauffants (je mets les liens à la fin, comme il y a beaucoup de possibilités je vous suggère cependant de lire les quelques explications ci-après) !
        C’est pas donné, il y a pas mal de marques, et il faut dégrossir encore les produits pour identifier précisément ce qui constitue une solution fiable… Ca peut permettre de changer le quotidien !!

        Vous trouvez des gants, voire des sous gants, des pantalons, des sur pantalons, des sous pantalons, des vestes ( sans manche), des blousons, des chaussettes, des sur chaussettes, des sur chaussures…

        https://www.youtube.com/watch?v=b3L9y33x4-k

        > CERTAINES marques (donc pas toutes) proposent plusieurs produits qui sont interconnectables ; au bout des manches vous pouvez brancher directement les connecteurs des gants, en bas des jambes vous pouvez connecter directement les sur chaussettes. Pareil entre la veste et pantalon par exemple.

        > Il existe des produits en 12 V qu’il est possible de brancher son fauteuil roulant électrique (Attention cependant, beaucoup de fauteuils fonctionnent en 24 V, il vous faudra rajouter un transformateur et quelques cerclages en plastique pour passer au bon endroit les fils ; aucune idée de l’incidence sur l’autonomie du fauteuil !!) . Il existe aussi des produits en 7 V que l’on peut brancher à des batteries comme pour les ordis portables, que l’on range dans les poches.

        > D’autre part pour brancher les différents vêtements entre eux, il est souvent nécessaire de sélectionner judicieusement les accessoires compatibles avec un fabricant X ou Y ; qui permet différentes configurations. Certains préféreront un seul potentiomètre pour la température ; d’autres préféreront dissocier 2 zones différentes en fonction des besoins. Il existe aussi des différences entre les potentiomètre qui donnent une liberté totale de choix d’intensité ; ou un permettent de sélectionner entre 3 niveaux de puissance prédéfinis.

        Personnellement, je n’ai pas encore fait le test, je dois affiner mes recherches d’abord. Dans tous les cas je remettrai un post ici pour donner le résultat de la recherche ; voire je ferai carrément un article !

        Question du pantalon : être certain de ne pas sentir les fils sous les fesses toute la journée… Je poserai la question d’un sous pantalon légèrement modifié un fabricant (demandé de ne pas positionner de fil au niveau des fessiers et des dessous de cuisse…).
        Pertinence de brancher sur les batteries du fauteuil. Un alternateur de motos produit énormément d’énergie, est-il toujours pertinent de le mettre sur un fauteuil électrique ? J’irai sur un forum d’électricité pour demander.

        Pour procéder enn mode DIY on trouve sur Internet du fil textile chauffants qu’il suffit de coudre en le faisant serpenter de très nombreuses fois le long de la surface d’un vêtement.
        Cela peut s’avérer plus compliqué qu’il n’y paraît à première vue. Dans mon cas personnel je préfère faire confiance à l’expérience des fabricants qui font ça depuis des années, et dont les produits sont généralement le résultat de plusieurs versions pour trouver un équilibre optimal.

        En gros ils se sont déjà posés de nombreuses questions :
        (en vrac)
        > Source d’énergie ? Sécurité de la batterie ?
        > Fusible en cas de problème ?
        > Comment maîtriser précisément la température – ne pas se brûler notamment- ? Quel éloignement des fils ?
        > Fils chauffants de marques différentes ?
        > Quel potentiomètre ?
        > Durabilité ?
        > Points de fragilité ?
        > Conséquence de l’utilisation de tel ou tel textile ?
        > Le textile doit-il être respirant ?
        > Incompatibilité avec des accessoires déjà tout fabriqués (comment connecter des sous gants chauffants par exemple) ?

        Quelques liens d’exemples :

        Filtrage encore nécessaire, les bonnes marques sont à déterminer.

        Des gants
        http://www.gerbing.eu/fr/produits/produits-12v/gants-chauffants-12v/l-12-doublure-de-gants-chauffantes
        http://www.thewarmingstore.com/high-heat-gear-glove.html

        Une veste
        http://www.gerbing.eu/fr/produits/produits-12v/vestes-et-pantalons-chauffants-12v/veste-liner-chauffee

        Un surpantalon
        http://www.gerbing.eu/fr/produits/produits-12v/vestes-et-pantalons-chauffants-12v/doublure-de-pantalon-chauffante

        Un pantalon
        http://www.keisapparel.co.uk/product/keis-x2-heated-trousers/

        Des sous pantalon
        http://cozywinters.com/shop/wns-gen-windblock-mens-heated-pants-liner.html
        http://www.thewarmingstore.com/warm-n-safe-generation-4-mens-heated-pants-liner.html

        Des sur chaussettes
        http://cozywinters.com/shop/gyde-motorcycle-socks-12v.html

        Des chaussettes
        http://www.gerbing.eu/fr/produits/produits-12v/chaussettes-chauffantes-12v/chaussettes-chauffantes-12v

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close