Le Chat Philippe Geluck - Handinary Stories

Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence.

Ou pas…

On pourrait penser qu’être en fauteuil roulant rend les rencontres amoureuses impossibles. Ou qu’elles sont toujours plus difficiles et souvent vouées à l’échec.

On ne va pas se voiler la face, pour certains chaisards, c’est une réalité, mais un peu comme chez les « valides » finalement.

Alors que pour d’autres handis c’est plus simple, plus naturel, plus évident, bref, moins galère.

Je fais partie de cette dernière catégorie.  Je l’avoue, je suis restée rarement seule au cours de ma vie, enfin, en tout cas, pas pendant de très longues périodes.

Mais attention, ça ne veut pas dire que j’ai vécu tout le temps des histoires hyper drôles et sensationnelles.
Ou que c’était, à chaque fois, le méga love avec des mecs super canons, trop sexy, toujours bien sous tous rapports et complètement sains d’esprit!

Disons qu’avant de trouver le bon, Mon exceptionnel mari, j’ai eu quelques aventures, quelques expériences.
Et, il y en a notamment dont il vaudrait mieux ne pas parler.

Bon, j’ai rencontré deux ou trois garçons pas mal, un ou deux chics types, mais j’ai eu aussi mon lot de mecs un peu barrés, paumés, pas très  « fréquentables ». Et j’ai été, par moment, un aimant à loosers!

Je n’ai pas rencontré que des lumières et l’anecdote qui me revient à l’esprit et qui a un rapport avec le handicap, je l’ai vécue lorsque j’étais à la fac.

Comme la plupart des étudiants, je sortais beaucoup, rencontrais du monde. J’avais mes habitudes dans les soirées principalement fréquentées par les étudiants. Et pourtant, au cours d’une de ces soirées, parmi la centaine de mecs présents, il a fallut que je tombe sur le seul gars venu de l’extérieur, le mec qui n’avait rien à faire là, LE paumé!

Pour ma défense, dans cette « rencontre », j’avais des circonstances atténuantes. Ca s’est passé un peu comme dans ces vieilles publicités, celles où la femme court dans la rue, foulard ou mouchoir à la main, flottant au vent. Un moment, elle le lâche et un superbe monsieur le ramasse, la rattrape et c’est le coup de foudre, ils s’embrassent passionnément.
Bon, ben moi, j’étais bourrée, j’ai roulé trop vite, je me suis étalée, telle une bouse sur le sol, et lui, celui qui ne devait pas être là, fait partie des personnes qui m’ont ramassée…
Forcément, c’était facile d’engager la conversation après ça et PAF, je suis tombée dans le panneau. Je me suis fait avoir!

Enfin, il n’était pas trop mal physiquement parlant et plutôt agréable. Alors, je lui ai laissé une petite chance.

Pour ensuite comprendre, au bout de quelques jours quand même, qu’il était vraiment très gentil, dans tous les sens du terme…

Et le coup de grâce, cette horrible impression d’être tombée sur une perle s’est confirmée lorsque, dans un élan de je ne sais pas quoi, il a ouvert son coeur et m’a fait une déclaration. Au cours de laquelle, il m’a dit mot pour mot:

Je suis bien avec toi, et tu sais quoi, plus tard, j’achèterai une voiture avec un grand coffre pour pouvoir mettre plein de petits fauteuils dedans…

Gentil, je vous dis…

About The Author

2 Comments

  1. Mouhahaha merci pour ce fou rire matinal 😀

  2. Complètement « in love » quoi! Mais… gentil. -)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close